Interview de Monsieur Albert CASTEL

Cet entretien a été réalisé lors du dernier jugement en pistage d'Albert CASTEL au concours de pistage du Club de
Brest-Guipavas le 14 janvier 2006.


Bébert et Adèle, sa femme, se sont prêtés gentiment au jeu de l'interview !

Interview réalisée par Emmanuel MESSIAEN et Pascal HUMILY.


E.M. : Bébert, je peux te demander ton age ?

A.C. : Hé bien, au mois de mars 2006 je vais avoir 72 ans. Je me suis marié en 1954 avec Adèle et nous avons eu 4 enfants (2 filles et 2 garçons).

E.M. : Quand as-tu vraiment commencé à faire du chien ?

A.C. : En 1962, j'ai été nommé Président du Club de Guipavas dans le Finistère. A cette époque on ne comptait que 4 Clubs en Bretagne (St Brieuc, Lorient et Rennes). Je m'entraînais avec Lakmé de Gerbe de Granval qui était un très bon chien. D'ailleurs dès 1963, j'ai eu mon Brevet et aussi le Pistage C et Identification.

A cette époque Adèle ne pouvait pas m'accompagner, car nous tenions une boulangerie. Mais elle aimait les Bergers Allemands et le travail des chiens.

E.M. : As-tu un affixe ?

A.C. : Oui, mon affixe est « PEN AR CREAC'H ». D'ailleurs le premier chien que j'ai gardé portant mon affixe était un fils de Lakmé.

E.M. : Comment as-tu progressé dans ta passion ?

A.C. : En 1973, je suis devenu juge. J'ai jugé en moyenne 25 concours par an sur 33 ans dont 6 tournées de sélectifs, 2 finales de Ring, 4 finales de Campagne et 5 de Pistage. Et en tant que concurrent, mes plus belles réussites sont : 7 finales en Campagne, 2 finales en Ring (Cannes et Noisy le Sec) et mon chien Tarzan qui a fini 3ème en Campagne en 1973 à Nancy.

E.M. : Quel Berger Allemand t'a le plus marqué ?

A.C. : Hé bien c'est Samouraï que j'ai jugé plusieurs fois et qui a souvent freiné la carrière de mon chien Tarzan ! Ils étaient souvent en compétition pour être le meilleur Berger Allemand.

E.M. : Et tes enfants font-ils du chien ?

A.C. : Oui ! J'ai mon fils Paul qui, avec Bonieck du Caillou Pointu, était à la finale de Ring à Villeneuve d'Ascq en 1991 et qui est allé en sélectifs Ring avec Harley. Sinon mon petit fils Nicolas est actuellement Homme Assistant et a officié dans plusieurs concours.

E.M. : As-tu toujours eu des Bergers Allemands ?

A.C. : Non ! J'ai eu un malinois pendant un an et demi, mais il ne correspondait pas à mon tempérament. Il faut avoir un certain caractère pour avoir un Berger Allemand car je ne vois pas certains conducteurs d'autres races être propriétaires et drivers de Bergers Allemands !

E.M. : Comment perçois-tu le Berger Allemand à l'heure actuelle ?

A.C. : Depuis un moment la qualité des lignées de travail a tendance à s'élever du fait des efforts de certains éleveurs. Il faudrait néanmoins plus surveiller l'avenir des lignées en apportant du sang neuf de qualité !

Si on évoque certains problèmes attribués au Berger Allemand (sauts...........), cela est certainement dû aux techniques d'apprentissage plus qu'à la qualité des chiens. Il faudrait également que les propriétaires de Berger Allemand  se sentent plus motivés et intéressés par le chien et qu'ils soient mieux accueillis dans les Clubs ! Il ne faut pas se sentir complexé d'avoir un Berger Allemand plutôt qu'un Malinois !

Malheureusement, je constate que les sports canins deviennent des sports de riche et cela n'encourage pas toujours à faire des concours et entraînements !

E.M. : Et ton fameux Oscar ?

A.C. : C'est un chien que j'aurais dû avoir il y a 20 ans. Il profite de mes problèmes de santé pour me déborder, mais reste néanmoins un grand chien qui n'a malheureusement pas été beaucoup utilisé pour les saillies, car je pense qu'il a beaucoup de bonnes choses à apporter !

E.M. : Alors nous te remercions d'avoir répondu à nos questions lors de ce repas d'amitié qui t'est consacré à l'occasion de ton dernier jugement de pistage. Nous te souhaitons une bonne soirée avec tes amis des différents Clubs et une joyeuse retraite avec Adèle.


Nos commentaires :

Un sacré bonhomme que notre Bébert !

Une vie consacré au Berger Allemand , avec Adèle qui le suit maintenant partout en concours. Ils sont désormais tous deux spectateurs, mais répondent toujours présents avec Oscar pour être Chien en blanc aux concours du coin.

Et Oscar ne manque jamais de faire honneur à Bébert dans le mordant et les sauts. Quel chien !!

Nous considérons Adèle et Bébert comme des amis et nous les remercions pour leur carrière cynophile bien remplie ainsi que d'avoir toujours conduit des Bergers Allemands au plus haut niveau.

Nous espérons vous voir encore longtemps sur les terrains !

Amitiés

Emmanuel MESSIAEN